AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Asayake Daïsuke

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Asayake Daïsuke   Dim 16 Mar - 22:34

Nom: Asayake [Couleurs du ciel à l'aube]

Prénom: Daïsuke.

Age: Près d'un demi-millénaire, mais son physique est celui d'un adolescent d'une quinzaine d'années.

Sexe: Masculin.

Race: Vizard.

Taille : 176 centimètres.

Poids :
56 kilogrammes.

Groupe sanguin :
O+, donneur universel.

Couleur des cheveux :
Noir de jais, avec un léger reflet bleuté.

Couleur des yeux :
Hésitant entre le gris et le vert, ils restent toutefois plus orientés vers ce dernier.

(¯`·._(¯`·._(¯`·._( Physique )_.·´¯)_.·´¯)_.·´¯)

De
taille modeste, efflanqué et doté d'une carrure des plus faible, qui
croirait que c'est sous cette apparence de frêle adolescent que se
cache un ancien officier de la Soul Society? À n'en pas douter, Daïsuke
est l'un des meilleurs exemples pour le proverbe "l'habit ne fait pas
le moine". Doté d'une taille comparable à celle du capitaine de la
10ème division Hitsugaya Tôshirô, duquel il fût autrefois un
subordonné, il y est souvent comparé, tant au point de vue physique
qu'au point de vue des talents déployables. Pourvu d'une silhouette
longiligne, Daïsuke est un jeune homme somme toute assez svelte sans
pour autant verser dans l'anorexie. Léger, il se retrouve donc doté
d'une grande agilité, qui s'ajoute à la souplesse et aux capacités
physiques surprenantes dont il peut faire preuve. Son visage aux traits
fins est joliment encadré par ses longues mèches couleur
corbeau,coupées mi-long, qui retombent doucement sur ses clavicules et
se prolongent légèrement sur sa nuque jusqu'à une demi-dizaine de
centimètres sous les épaules. Vraisemblablement de sang japonais, cette
spécificité est appuyée par la blancheur d'albâtre de sa peau au teint
frais et délicat, d'une douceur satinée. Lorsqu'il ouvre les yeux, ce
sont deux pupilles d'une profonde couleur verte qui se révélent à la
vue de tous. Son regard d'émeraude perçant semble lire dans votre
esprit dès qu'il se pose sur vous, vous transperçant et allant chercher
dans vos pensées jusqu'aux plus inavouables secrets. Ses longs cils
renforcent l'impression ambigüe qui émane de son être, renforçant
encore son apparence androgyne qui, bien que quelque peu surprenante,
fit autrefois de lui l'un des gradés les plus appréciés par la gent
féminine du Seireitei.

Dès qu'il fût exilé, il troqua sa tenue
officielle de shinigami contre un uniforme plus proche de celui d'un
lycéen classique. Un complet noir assez sobre assorti d'une cravate
couleur vermeil qui lui donnent une allure à la fois sérieuse et
décontractée de par les nombreux boutons ouverts de la veste en
question, qui laisse transparaître une chemise d'un blanc immaculé. Il
est à noter que la manière dont les manches du vêtement, quelque peu
trop amples pour lui, camouflent partiellement ses mains suffisent à
accentuer la crainte que certain ont de lui en raison de la curieuse
aura qui se dégage de son être malgré son physique peu imposant.
D'ordinaire inexpressif, il est assez rare de le voir afficher ses
émotions. Ses lèvres fines ne laissent que rarement paraître un sourire
sincère, il est vrai. Néanmoins, la mine boudeuse et l'expression
mélancolique qui occupent d'ordinaire ses traits fait ressentir une
certaine compassion à son égard, bien que l'origine de celle-ci soit
totalement inconnue à ceux qui viennent à la subir.

Malgré son
physique peu sportif, il est doté de capacités physiques rare
pratiquement identiques à celles des animaux. Bien que peu développée,
sa musculature reste acceptable contrairement à ce que l'on pourrait
supposer à première vue et est agréablement dessinée, complétant son
physique sympathique à la vue. De fait, il peut se déplacer à très
haute vitesse sans être forcé de recourir au shunpô. De même, sa force
physique, son agilité et sa souplesse sont peu communes, ce qui lui
vaut la particularité d'avoir développé un style de combat acrobatique.
Fort comme un rhinocéros, doté de la souplesse et de l'agilité du singe
et de la rapidité du guépard, il parait véritablement tout droit sorti
des contrées sauvages. C'est ainsi que lors des affrontements, il
semble jouer avec son adversaire à la manière d'un chat titillant une
souris de la patte avant de la croquer. Il est donc extrêmement
difficile de le toucher lors d'un duel, et encore plus de triompher de
lui. Naturellement doué pour le combat, il faut admettre que même sans
recourir aux libérations, il se trouvait bien classé parmis les
guerriers les plus puissants du gôtei. Ainsi, sa réputation n'est plus
à faire.

¯`·._(¯`·._(¯`·._( Mental )_.·´¯)_.·´¯)_.·´¯)

Daïsuke
est un jeune homme bizarre et extrêmement difficile à cerner tant son
psychisme est complexe et changeant. En effet, il peut paraître
totalement dépourvu d'intérêt pour quelque chose un instant, semblant y
préférer autre chose ou encore n'y porter aucune attention au point
d'être à la limite de l'endormissement, et ensuite se plonger dans le
sujet en une seconde de la façon la plus passionnée qui soit pour un
sujet qui semblait n'évoquer rien de plus que son dédain un moment
auparavant. Ainsi, l'on peut sans mal le qualifier de versatile et
futile tant il peut parfois conférer un profond intérêt à des choses
insignifiantes, sans importance. C'est là l'une de ses particularités,
et il est inutile de dire que malgré tous les efforts de ses supérieurs
pour faire disparaître ce trait de personnalité, ce fût en vain qu'ils
tentèrent d'arranger cela. Ainsi, il demeure encore comme cela à ce
jour. Nous noterons par ailleurs qu'il à une sainte horreur de ne pas
achever quelque chose qu'il a commencé, non que ce soit là un caprice,
mais bien que ceci lui soit tout bonnement insupportable. De fait, il
ira systématiquement au bout de quelque chose d'amorcé par ses soins.

Assez
orgueilleux -et c'est bien là l'un de ses principaux défauts- il
méprise viscéralement les individus portant atteinte à sa dignité ou à
son honneur, chose qui tend à faire naître en lui quelque envie
meurtrière à l'égard de celui qui s'y risque. Dès lors, il est fort peu
conseillé de le titiller sur ce point, si tant est-il que vous tenez à
la vie, bien entendu. En dehors de ce détail précis, il s'agit avant
tout de quelqu'un d'insouciant et désinvolte qui vit au jour le jour
sans se soucier du lendemain ni même des conséquences de ses actes.
Ainsi, il est peu soucieux de l'avenir à un point exaspérant, ce qui
n'aide en rien à agrandir son entourage. De toutes les manières, peu
actif, il passe la grande majorité de son temps à rêvasser en regardant
le ciel et les nuages qui le peuplent, aussi le calme et le silence lui
sont-ils préférables à l'agitation et au bruit de quelque compagnie que
ce soit. Sous ces dehors, nous pouvons tout de même découvrir qu'il
s'agit en réalité d'un jeune homme brillant et doté de capacités
intellectuelles étonnantes au vu de son physique négligé. Dès lors,
quoi de plus naturel pour lui que d'être expert en combat
stratégique... Du temps de son service dans les armées de la cour déjà,
il était renommé pour sa grande capacité de réflexion même au coeur
d'une situation tendue.

N'ayant pas le sang chaud, il est d'un
calme absolu, au point de pouvoir paraître froid comme la glace à
quiconque le connaît peu ou mal. Il est fort rare de le voir se laisser
dominer par ses émotions et charger l'adversaire sans réfléchir un seul
instant, ce qui nécéssiterait de le déstabiliser profondément
psychiquement parlant, ce qui n'est en rien chose facile étant donné sa
force mentale aussi redoutable que sa force de combat. Peu soucieux du
sens de la justice et de la droiture que son service en tant que
troisième siège de la dizième division était sensé lui inculquer au
plus profond de lui, il se bat avant tout dans son propre intérêt et
évitera un combat dû à son seul statut de shinigami si l'adversaire ne
lui paraît pas à la hauteur. En revanche, il cherchera autant que
possible à provoquer un combat avec un guerrier qu'il sent puissant et
auquel il désire se mesurer. Comme dit plus haut, il est des plus
difficile de déclencher son courroux, mais une fois celui-ci libéré, il
est de rigueur de s'éloigner au plus vite de lui afin de ne pas risquer
d'en subir les conséquences, qui en seraient terribles... Voir
mortelles, tant sa colère noierait son esprit en une furie combattive
inapaisable.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Asayake Daïsuke   Dim 16 Mar - 22:35

~¤~ .:° •·.·´¯`·.·•¸.´) Zanpakutô (` .¸•·.·´¯`·.·• °:. ~¤~

Le
shinigami le porte en bandoulière, en travers du dos, son attache
allant de l'épaule droite à la hanche gauche et le fourreau étant serré
au maximum contre le dos de son propriétaire sans pour autant gêner ses
mouvements. À l'instar de son propriétaire, il reste de taille modeste,
qui permet de l'apparenter à un wakizashi, ou sabre court. Cette
spécificité est volontaire, car, selon lui, il lui est plus aisé de
manier un zanpakutô réduit à cette taille. Tenant compte du style de
combat acrobatique du jeune capitaine, il est vrai que cette forme
demeure la plus pratique. Il est à noter que cette forme n'est en rien
dûe à une force spirituelle peu importante de son propriétaire, mais
plutôt au fait que ses supérieurs lui enseignèrent jadis à moduler la
puissance spirituelle insufflée dans la lame du sabre afin de pouvoir
réduire celle-ci à sa convenance. Le fourreau, bien qu'assez simple,
reste de très bonne facture et en impose par la beauté de sa
simplicité. En effet, malgré son apparence épurée, il reste l'un des
sabres reconnus comme étant les plus beau de toute la Soul Society.
Totalement noir, la seule ostentation qui vient trancher cette teinte
parfaite est l'idéogramme du crépuscule qui se dessine sur l'embouchure
de l'étui, brillant d'un blanc immaculé scintillant. La méticulosité du
propriétaire du garde-meurtre se voit à sa propreté parfaite, qui lui
confère une brillance de tout instant, le jeune homme le polissant dès
qu'il en a l'occasion. À l'instar de son réceptacle, la lame est d'une
propreté parfaite, et brille de l'éclat de l'acier le plus pur. La
garde de son sabre, de forme circulaire, paraît à première vue être une
simple pièce d'acier sans ostentation. Néanmoins, si l'on regarde sur
ses faces plates, il est aisé de distinguer le symbole du taïji -le yin
et le yang- gravé dans le fer, représentatif du caractère versatile du
propriétaire de l'arme. En dehors de cette spécificité, la seule
particularité propre au wakizashi de Daïsuke est le médaillon en forme
de "pique", représenté de la même manière que sur des cartes à jouer,
rattaché au pommeau de l'arme par une chaînette argentée. Tous ignorent
le symbolisme de cet ornement pour le moins intriguant, et nul n'est
capable à ce jour d'en apprendre l'origine et la signification. Le
propriétaire de l'arme, facétieux, répond simplement à ceux qui lui
demandent la raison de la présence de ce symbole qu'il s'agit d'une
décoration comme les autres. Le mystère au sujet de cet artefact reste
donc entier.


(¯`·._(¯`·._(¯`·._( Shikaï )_.·´¯)_.·´¯)_.·´¯)

"Danse sur les eaux limpides du paradis, Shisui."

C'est
à ces mots que le zanpakutô de Daïsuke lève son sceau et passe de sa
forme originelle à celle du shikaï, effectuant ainsi sa première
libération et révélant déjà une part infime de son plein potentiel. De
zanpakutô, il ne garde d'ailleurs que le nom, car l'aspect de Shisui
n'a plus rien à voir avec celui d'un sabre, classique ou pas. Plus
trace ni de lame, ni de garde et encore moins de poignée; toutefois,
c'est désormais sous la forme de longues bandelettes immaculées que
nous retrouvons l'arme de notre shinigami exilé. Assez proches des
liens spirituels auxquels l'on voit plusieurs fois recourir Ichigo,
elles peuvent à première vue sembler être de simples bandelettes de
tissus, mais il n'en est rien. Malgré leur forme à première vue
inoffensive, leur solidité s'apparente largement à celle de l'acier le
plus solide, et il va de soi que leur tranchant demeure intact. De
même, lesdites bandelettes sont extensibles à l'infini et ne risquent
ainsi en aucun cas d'être arrêtées par un manque de longueur quel qu'il
soit, pouvant s'allonger à leur gré tant que l'énergie spirituelle de
l'utilisateur le permet, cela va de soi. Étant bien entendu souples
comme des bandes ordinaires, elles peuvent également servir de bouclier
ou encore servir à capturer un ou plusieurs adversaires sans le moindre
problème.

Cependant, ce n'est là que la description de ce que
devient le sabre en lui-même; or, le nom du sabre, Shisui (première
eau) laisse présager que la première partie de cette description ne
définit en rien la totalité des pouvoirs du shikaî de notre
protagoniste. En effet, dès lors que la libération est effectuée,
Daïsuke devient capable de manier les eaux à sa guise par le biais de
sa pression spirituelle et peut en produire depuis les bandelettes,
nouvelle forme de son arme, s'il n'en dispose pas, grâce à l'humidité
ambiante contenue dans l'atmosphère. Dès lors, il peut y recourir pour
mener l'assaut, et même écraser et broyer en insufflant assez de
pression spirituelle dans l'élément liquide pour le densifier et ainsi
utiliser sa pression. Ainsi, c'est d'une arme polyvalente que dispose
Daïsuke. Sans doute en verrons-nous quelques possibilités sous peu...


(¯`·._(¯`·._(¯`·._( Bankaï )_.·´¯)_.·´¯)_.·´¯)



Lorsque
le bankaï est enclenché, les longues bandelettes que porte Daïsuke
s'animent et se lient jusqu'à dessiner un sabre de leur forme commune.
Sabre qui, sous l'impulsion du reiatsu de notre exilé, prend forme et
retrouve un aspect plus qualifiable de zanpakutô. Cependant, les
proportions prises par l'arme précitées sont telle que la qualification
est à nouveau discutable. De taille identique à celle de son
propriétaire, la lame en devient proportionnellement plus lourde.
Cependant, Daïsuke n'en est aucunement affecté, contrairement à ses
adversaires qui, eux, subissent une différence bien nette de puissance
du simple tranchant. Bleu nuit, la lame démesurée de cette nouvelle
forme de Shisui, nommée Shisui Tenteï (Premières Eaux de l'Empire
Céleste) est d'un poids relativement imposant, ce qui, étant donné que
son propriétaire ne ressent pas les effets de ce changement pondéral,
lui octroie un tranchant bien plus dangereux. La garde de cette
nouvelle version est entièrement dorée et richement ouvragée de motifs
travaillés dans un style extrêmement fin rappellant les oeuvres
artistiques anciennes. Bien plus proche de l'épée que du katana, elle
n'en demeure pas moins redoutable.

Toujours pourvue de sa
capacité à manier l'eau, cette fois-ci, ce pouvoir est plus poussé et
bien plus performant de par la palette impressionnante de stratégie
qu'il octroie. Non seulement il peut contrôler l'eau et broyer
quiconque sous la pression, mais il est également désormais capable de
modifier la forme de celle-ci. Ainsi, il peut sans problème la changer
en glace ou en brouillard, en passant par des nuages pluvieux et ainsi
créer des illusions et bien d'autres choses encore. Cependant, la
consommation de reiatsu nécéssaire est des plus importante, aussi
n'a-t-il guère le temps de déployer la pleine mesure de ses talents
lorsqu'il recourt à son bankaï. Ceci dit, celui-ci demeure tout de même
extrêmement puissant et pratique de par la diversité possible de ses
capacités.


~¤~ .:° •·.·´¯`·.·•¸.´) Masque (` .¸•·.·´¯`·.·• °:. ~¤~



Comme
tout masque de Hollow, celui de Daïsuke est essentiellement blanc et
couvre la totalité de son visage lorsqu'il le porte. Il est cependant
couvert de zébrures bleues réparties de manière anarchique sur la
surface osseuse immaculée. Imposant, des excroissances semblent se
développer de chaque côté du masque, de forme aléatoire, mais les côtés
gauche et droit du masque demeurant toujours symétriques. Il offre une
impression carnassière et bestiale à celui qui le voit, de par son
aspect imposant autant que de par l'expression qu'il représente, qui
paraît menaçante pour peu que l'on y regarde attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Asayake Daïsuke   Dim 16 Mar - 22:35

~¤~ .:° •·.·´¯`·.·•¸.´) Histoire (` .¸•·.·´¯`·.·• °:. ~¤~

Daïsuke
naquit dans 'une famille de petite noblesse, au sein-même du Seireitei.
Il était l'unique fils du chef du clan Asayake, famille renommée de
l'aristocratie de la Soul Society. Dès lors, le père du jeune homme se
devant d'avoir un héritier légitime pour la décence du clan aux yeux de
tous, il était évident que la carrière de Daïsuke était déjà toute
tracée. Bien vite, il entra sans plus de mal que cela à l'institut des
shinigamis où il reçut une formation d'élite afin de pouvoir compter
plus tard parmis les shinigamis les plus illustres, comme le
souhaitaient ses parents. Flegmatique mais brillant, il réussissait
tout ce qu'il entreprenait dans ses études sans s'y investir ni même
faire d'effort, ce qui lui permit de mettre un terme à son cursus
scolaire au bout d'une unique année au lieu de six. Aussitôt les cours
achevés ainsi -passé major avec mention-, il fût catapulté au sein de
la dixième division sous les ordres du prédécesseur de Tôshirô
Hitsugaya à ce poste. Doté d'un shikaï déjà exemplaire tant par sa
puissance que par la dexterité et l'aisance avec laquelle son
propriétaire parvenait à le manier, il fût bien vite tenu à l'oeil par
son capitaine, qui n'hésitait dès lors pas à l'emmener avec lui lors de
missions périlleuses et délicates afin de s'assurer que ses capacités
ne se résumaient pas à du bluff.

Rapidement, il pût voir de ses
yeux que la réputation de Daïsuke n'était pas usurpée; plus que les
cours ennuyeux et fastidieux qu'il dût suivre avant son entrée au sein
des armées de la cour, ce fût son entraînement personnel secret au
combat qui lui avait permis de développer un style qui lui était propre
et d'affiner le maniement de son zanpakutô. Celui-ci, d'ailleurs, était
bien vite devenu son plus cher et fidèle ami tant ils étaient proches,
étant rapidement tombés sur la même longueur d'ondes. Ceci permit donc
au jeune homme de gravir les échelons jusqu'à se hisser au poste de
troisième siège de la dixième division à l'époque, ce qui eut pour
conséquence de satisfaire un moment sa famille. Fort de ceci, il se
permit de se relâcher légèrement et ne chercha pas à s'élever plus
haut, bien que le poste de vice-capitaine lui tendit les bras lorsque
l'ancien détenteur du titre disparut dans des circonstances troubles.
Ce fût donc Rangiku Matsumoto, quatrième siège à l'époque, qui eut
l'honneur de bénéficier de cette promotion. Bien peu soucieux de ce
changement parmis ses supérieurs, il le devint bien plus quand son clan
vint lui demander des comptes quand à cette nomination de la pulpeuse
blonde, étant donné qu'il se trouvait bien mieux placé qu'elle de par
son grade plus élevé. Définitivement agacé par cette soif de renommée
propre aux nobles, il rompit les ponts de manière nette et définitive
avec sa famille pour enfin pouvoir suivre ses propres ambitions et non
plus celle de ses parents. Cependant, c'est ainsi qu'il se rendit bien
vite compte qu'il n'avait guère de goût pour le travail de shinigami
malgré son rang élevé, et réalisa alors que ce n'était que sous
l'impulsion familiale qu'il avait intégré les treize armées de la cours
et s'était élevé à son grade de l'époque.

Peu après, il eut la
curieuse surprise d'être protéger d'une blessure grave lors d'une
mission par un masque caché sous son kimono, sorti de nulle part. Bien
qu'il ne l'ait jamais vu auparavant, et ne se souvienne pas n'avoir
jamais gardé quelque objet du genre, que ce soit sur lui ou ailleurs,
l'ornement lui était étrangement familier. Considérant ce hasard plus
qu'intriguant comme un signe du destin, il le conserva précieusement,
n'en soufflant mot à personne. De toutes les manières, de par sa
personnalité complexe et peu sociable, il n'avait guère d'amis, que ce
soit au sein de sa division ou d'une autre. Peu loquace, il n'eut aucun
mal à garder le secret, expliquant que la griffe du hollow qui aurait
dû le blesser n'avait en réalité lacéré que sa tenue. Peu après, il
réalisa qu'il partageait son âme avec un Hollow lorsqu'un bout de
masque vint lui couvrir subitement le visage tandis qu'il combattait
jusqu'au bout de ses forces, semblant chercher à étouffer sa
conscience. Au prix de recherches longues et fastidieuses, il parvint
finalement à trouver les spécificités d'une cérémonie permettant de
voyager dans son monde intérieur, aussi se risqua-t-il à s'y rendre
afin de tirer les choses au clair. Une fois n'était pas coutume, la
peur de l'inconnu commençait à naître en lui, et il désirait savoir de
quoi il retournait.

Une fois les pieds dans la cité antique d'un
blanc immaculé constituant son monde intérieur, il se retrouva aussitôt
face à un visiteur inopiné. Une sorte de duplicata de lui-même, mais
assez curieux. Comme s'il s'agissait d'un reflet au négatif. Non
seulement il était curieux de se retrouver face à soi-même, mais qui
plus est, il était aisé de deviner que cet aspect n'était pas un
hasard. Ce fût cette suspicion qui lui sauva la vie, car elle lui avait
permis de se tenir sur ses gardes; il pût donc parer le premier coup de
son adversaire, une frappe violente qui aurait dû lui coûter la vie
s'il ne s'était pas défendu. La bataille s'engagea. Alors que les
forces de Daïsuke s'amenuisaient, celles de celui qu'il combattait
semblaient croître encore et encore, et ses coups redoublaient de
brutalité, accablant le jeune homme. Ce fût au prix d'un enchaînement
de shunpôs qu'il parvint à frapper mortellement son double dans un
angle mort, dépensant ses dernières gouttes de pression spirituelle en
un assaut du désespoir mené avec son bankaï. C'est ainsi qu'il acquit
la maîtrise du masque en surclassant celui qui devrait désormais lui
conférer ses pouvoirs, faisant de lui un Vizard.

Il ne tarda pas
à blesser grièvement l'un de ses camarades lors d'une mission sur
Terre. L'infortuné s'était plaint auprès de lui du fait qu'il ait
détruit le premier un huge hollow qu'il avait soi-disant repéré avant
lui, sans nul doute uniquement afin de pouvoir s'en attribuer tous les
honneurs sans nul doute. Bien peu soucieux du renom, il lui a
volontiers accordé ceci en un soupir, mais le malheureux prit cela pour
une moquerie et n'hésita pas à attaquer notre homme. Il eut donc la
chance d'être le premier à être victime du bankaï de Daïsuke. Bien
qu'il fût en situation de légitime défense et n'ait eu d'autre choix
pour sa propre sécurité, il ne nia pas la culpabilité mais prit
soudainement la fuite alors que la troupe allait regagner la Soul
Society, disparaissant quelque part sur Terre.

Dès lors devenu
shinigami exilé, il n'eut guère de mal à se trouver un corps
artificiel, ayant pris soin d'en camoufler un lors d'une mission
précédente. En effet, c'était là un acte prémédité que de se
volatiliser de la sorte, tranchant ainsi ses liens avec la Soul
Society. Préférant oeuvrer pour lui et lui seul, il se retrouve donc
désormais mêlé au commun des mortels et erre de par le monde dans le
but d'explorer toutes sortes de contrées et de rencontrer toutes sortes
de personnes, tout en affrontant des adversaires puissant afin
d'entretenir sa forme physique, simplement par plaisir combattif et
aucunement par besoin de destruction comme c'était le cas lorsqu'il
bataillait avec un hollow. Qui plus est, le fait qu'il ait dans le plus
grand secret affronté le hollow sommeillant à l'intérieur de lui et
remporté une victoire laborieuse au prix de l'un des combats les plus
éprouvants de sa vie n'était guère une bonne chose pour lui... En
effet, qui donc à la Soul Society aurait accepté de le côtoyer en ayant
connaissance du fait qu'il puisse faire apparaître à volonté un masque
de Hollow qui faisait de lui l'un de ces métisses nommés Vizards?

Ainsi,
il vit comme il l'entend sur Terre et suit sa voie, mais cela va-t-il
durer, avec toute l'agitation qui règne en ce moment? L'on aurait
récemment vu dans les alentours de Karakura un individu correspondant à
sa description...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Asayake Daïsuke   Dim 16 Mar - 22:36

~¤~ .:° •·.·´¯`·.·•¸.´) Post RP (` .¸•·.·´¯`·.·• °:. ~¤~

Plic,
ploc... Quelques gouttelettes d'eau viennent s'éclater sur le bout du
nez de Daïsuke, dont les paupières frémissent un instant. Plus du fait
du bruit d'écoulement liquide persistant que de l'eau froide qui vient
tomber par gouttes sur son visage, il ouvre lentement les yeux.
Papillonnant des paupières, il étouffe un grognement de mécontentement.
Décidément, il dépréciait toujours autant d'être dérangé dans son
sommeil. Quelques mèches de jais viennent effleurer doucement son
visage, cachant partiellement sa vue encore troublée par son récent
réveil. C'est alors qu'il tente de les dégager qu'il réalise enfin
qu'il lui est impossible de dissocier ses mains, retenues ensemble par
une entrave inidentifiable. Sans pour autant en paraître étonné, il
lève les yeux, réalisant seulement à cet instant qu'il se trouvait
suspendu en l'air à quelques mètres au-dessus du sol. C'est alors qu'il
remarque une sorte de lien fait d'énergie spirituelle attachant ses
deux mains ensemble, attaché à une sorte de grappin venant de bien trop
haut que pour qu'il ne puisse en voir l'origine avec si peu de vision.
Agitant légèrement la tête pour repousser les mèches lui gênant la vue,
il analyse lentement le décor. Une sorte de vieux hangar desaffecté aux
murs délavé et aux vitres majoritairement brisé, visiblement peu
solide. Soudain, la mémoire revient au jeune homme alors qu'il lèche
doucement le filet de sang coulant le long de sa mâchoire inférieure.
Il esquisse un sourire ironique et lance d'une voix plate:


Montre-toi, Hollow... Je sais que tu es là.

Il
crache au loin le sang emplissant sa bouche, dont le goût lui était
désagréable. Cela faisait bien longtemps que ce goût de fer n'était
plus venu titiller ses papilles, et même qu'il n'avait affronté un
Hollow. Mais là, il semblait que ce soit impossible à éviter. Il laissa
échapper un vague soupir de mécontentement, peu désireux de faire face
à l'une de ces créatures n'évoquant pas le moindre intérêt pour lui. Au
moins pourrait-il ainsi estimer l'évolution de sa force depuis son
exil, ce n'était peut-être pas plus mal. Il redressa la tête, faisant
craquer ostensiblement son cou. Le silence se rompit tandis qu'un
grondement ténu se faisait entendre. Un rire profond et caverneux
résonna avec force dans le bâtiment, tandis que le sol frémissait sous
le poids de pas lourds et colossaux. Le sourire en coin de Daïsuke
s'élargit légèrement, triomphal, tandis que la silhouette blanchâtre et
imposante de la créature se dessinait dans l'encadrement du large
couloir menant à la pièce voisine. Mi-crapaud de part son corps,
mi-taureau de par son faciès et les longues cornes prolongeant son
masque, il était d'une taille imposante, même pour le hollow qu'il
était. Sans doute était-il déjà sur le point de se changer en gillian.
Mais cela ne dégonfla pas Daïsuke, qui continuait de le toiser d'un air
hautain, bravache. L'arrogance se lisait dans son regard d'émeraude.


Ainsi donc, tu peux me voir, humain...

Il
eut du mal à ne pas afficher sa surprise, et ensuite à ne pas éclater
de rire. Humain... Ainsi, ce hollow le prenait pour un simple humain?
Peut-être était-ce pour cela qu'il n'avait pas pris la peine de le
délester du fourreau qu'il portait sur le dos. Bien, bien...
S'efforçant de son mieux de ne pas réagir comme l'aurait fait un
shinigami qui n'eut pas été reconnu comme tel, il le toisa sans changer
de mine, l'air défiant. Il était curieux de constater que le Hollow
n'avait en aucun cas perçut le parfum mêlé du Vizard qu'était en
réalité le jeune homme, même si ce statut était somme toute assez
récent. Son sourire s'élargit une nouvelle fois tandis qu'il répliquait
du tac au tac.


Oui, et c'est pas un cadeau... T'es vraiment laid.

Il
sentit la pression spirituelle du Hollow s'agiter sous le coup de la
colère qu'il venait de déclencher en lui. Bien vite, il dût endurer la
violente frappe sur son visage de l'une des pattes palmées de la
créature, rendue furieuse. Visiblement complexée par son apparence,
elle semblait déprécier grandement qu'on lui fasse des réflexions à ce
sujet. Il nota ce détail dans un coin de son esprit et fit une moue de
dégoût lorsque la "patte" du hollow s'éloigna, laissant une marque
rougie sur sa joue où la douleur le cuisait encore. Il ne tarda pas à
sourire une nouvelle fois, se satisfaisant de la fureur qu'il avait
réussi à déclencher si facilement. Tsss... Les Hollows étaient
décidément toujours aussi stupides et facilement manipulables. Un mot
et leur comportement changeait radicalement.


Ne fais pas le malin, humain... Je pourrais te tuer en un instant...

Malheureusement,
tu sens le shinigami... Ce qui veut dire qu'il y en a un dans ton
entourage et qu'il va certainement venir à ton secour... Et là, je
pourrai le dévorer... Il paraît que leur goût est très délicat...


Il
haussa un sourcil interrogateur sans se défaire de son expression de
défi, visiblement blasé de cette discussion alors qu'elle commençait à
peine. À ses yeux, le quotient intellectuel de son "interlocuteur" ne
dépassait pas le ras des paquerettes, aussi ne trouvait-il aucun
intérêt à poursuivre plus avant cette discussion. Visiblement, ce
Hollow le prenait pour un humain ordinaire, simplement imprégné de
l'odeur d'un shinigami. Il était vrai que depuis son exil et enfermé à
l'intérieur de ce corps artificiel, cette fragrance devait être
grandement atténuée. Plutôt que de s'intéresser à ce détail, il souffla
un léger "byakurai" inaudible pour le hollow, dirigeant son index et
son majeur joint vers l'attache liant ses poignets l'un à l'autre. Un
rayon de foudre blanc à la force diminuée fusa et fit sauter les
menottes d'énergie retenant Daïsuke qui se laissa choîr sans chercher à
se rattraper, retombant au sol sans le moindre bruit alors que le
Hollow lui tournait le dos, semblant impatient à l'idée de dévorer un
shinigami et trop affairé à baver pour se soucier du moindre bruit.


Danse sur les eaux limpides du paradis, Shisui.

Qu'as-tu diiiiis, humai...

Avant
qu'il n'ait pû achever sa phrase, une des innombrables bandelettes
acérées composant le shikaï de Shisui s'était allongée avec vivacité et
lui avait transpercé le crâne de haut en bas, fendant son masque en
deux et le faisant voler en éclats aussitôt après. La dernière vision
du Hollow fût le souvenir goguenard qu'affichait son adversaire d'un
instant alors qu'il passait à côté de lui d'un pas monotone, alors que
le Hollow disparaîssait lentement.


Je suis pas un humain. Je suis... La tristesse.

Son
sabre se reforma en lieu et place de la bandelette fichée dans le crâne
de la créature et il se saisit vivement de la poignée, l'arrachant d'un
geste rude tandis que le Hollow lui jetait un dernier regard, son âme
purifiée regagnant la Soul Society.


Repents-toi de tes crimes, et reviens m'affronter si tu t'en sens le courage...
Revenir en haut Aller en bas
Kisuke Urahara
Sponge BOB/Ancien capitaine/Chef du Urahara's Shop/ Fondateur
Sponge BOB/Ancien capitaine/Chef du Urahara's Shop/ Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1207
Age : 28
Emploi : Chef de clinique
Loisirs : Taquiner Ichigo...
Date d'inscription : 01/12/2006

Feuille de personnage
Personnage:
Vie:
100000/100000  (100000/100000)
Reiatsu:
1400/3500  (1400/3500)

MessageSujet: Re: Asayake Daïsuke   Dim 16 Mar - 22:45

Validé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Asayake Daïsuke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Asayake Daïsuke
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur le Suke Suke No Mi
» Demande de FDD
» Kôsuke Hazara
» Ry?suke - Shut up ! You know nothing ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach RPG :: ADMINISTRATION :: presentation des personnages-
Sauter vers: